Ouverture prochaine d’un Grand musée du parfum à Paris

Un « Grand musée du parfum » ouvrira ses portes en décembre dans la capitale parisienne. Ce sera en effet le tout premier musée dédié au parfum sous toutes ses formes, sans avoir à représenter une Maison en particulier comme les actuels musées du Parfum Fragonard de Grasse et de Paris. Cela dit qu’il n’aura pas d’étiquette. Un projet inédit initié par l’homme d’affaires Guillaume de Maussion, le futur président-directeur des lieux.

 Un musée luxueux au cœur de la capitale

Le grand musée du parfum va occuper l’ancien bâtiment qui abritait auparavant la maison de couture Christian Lacroix au cœur du 8ème arrondissement de Paris. Un quartier emblématique du luxe et de l’élégance, mais surtout un haut lieu touristique. De quoi ravir les touristes qui seront de passage sur place.

Guillaume de Maussion, président-directeur du futur Grand Musée du Parfum. © C.Gaillard

Guillaume de Maussion, président-directeur du futur Grand Musée du Parfum. © C.Gaillard

C’est un hôtel particulier de 4 étages de 1.400m2, agrémenté d’un grand jardin qui est élu domicile du grand musée du parfum au 73 rue de Faubourg Saint-Honoré. En tout cas, assez spacieux pour exposer le parcours sensoriel de l’art de la parfumerie allant de la genèse à la conception. Il se veut d’être un lieu d’échange, de partage et de rencontres quant à la transmission de ce patrimoine immatériel ainsi que la valorisation de ce savoir-faire.

 L’art de la parfumerie dans tous ses états

Quel était le premier parfum qui a marqué l’histoire ? Comment se déroule le processus de création ? Quelles sont les matières utilisées dans les fragrances par les parfumeurs ? Quel est le pouvoir de l’olfaction sur les émotions ? Vous aurez bientôt des réponses à toutes ces questions, d’ici la fin de l’année. Financé par des fonds privés, le projet est soutenu par le syndicat français de la parfumerie qui rassemble aujourd’hui 66 maisons de parfum françaises.

grand-musee-parfum-paris

 

Le musée sera également appuyé par un conseil scientifique et culturel regroupant des experts parmi lesquels figurent Jean-Claude Ellena, l’ancien nez de Hermès et Sylvaine Delacourte, directrice du développement des parfums Guerlain. Dorénavant, le futur Grand musée du parfum sera l’ambassadeur des maisons de luxe et de l’art de vivre français, soit, l’institution capitale du secteur de la parfumerie. D’autant que le parfum est l’un des fleurons économiques du pays.

 Un parcours sensoriel unique en son genre

L’histoire du parfum sera répartie en trois grandes étapes dans cette galerie. A commencer par son histoire depuis l’Egypte des pharaons jusqu’à nos jours. Dans ce cadre, les visiteurs sont conviés à découvrir une collection olfactive unique constituée d’une soixantaine d’odeurs à sentir. Un parcours original qui a été conçu avec le groupe américain International Flavors and Fragrances IFF. Il est à noter que ce dernier se spécialise dans la création de parfums et d’arômes utilisés  dans divers produits de consommation. Afin de ne pas saturer les narines des visiteurs, le musée va embarquer des diffuseurs ultra-modernes s’appuyant sur les dernières technologies. Un vrai concentré d’intelligences et d’innovations technologiques.

un-grand-musee-du-parfum-va-ouvrir-a-paris-fin-2016_width620

Outre le musée de l’intérieur, le grand jardin de l’extérieur fera office d’un jardin sensoriel auquel les visiteurs pourront y déambuler de la serre chaude au labyrinthe odorant. Il sera constitué d’un jardin purement botanique.

En effet, quelques manipulations seront mises à la disposition des visiteurs pour qu’ils puissent expérimenter le métier de nez au cours du parcours, mais elles seront limitées. Ceux qui souhaitent s’initier au travail de parfumeurs pourront s’inscrire dans les ateliers de confection prévus à partir de février 2017. Des ateliers qui coûteront environ 50 € pouvant accueillir 20 personnes maximum.

Bien qu’il soit luxueux, le grand musée de parfum n’est pas un droit élitiste. D’ailleurs, il s’ouvre à tout le monde dans l’optique de toucher un public plus large. En tant que musée de la nouvelle génération, il offre plusieurs parcours suivant les âges. Il a donc ainsi pour cibles principales ; les jeunes et les familles.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article est présent dans la catégorie : Mode. Ajoutez le à vos favoris avec ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *