Pourquoi renoncer aux fameuses crocs ?

Vous connaissez les crocs, ces fameuses chaussures que des millions de gens ont adoptées en raison de leur praticité ? Fabriqués en Croslite sous forme de sabots avec des ouvertures en guise d’aération, les crocs sont généralement de couleur vive. À croire que ces sandales ont croqué le monde depuis que la mode s’en est emparée. Lavables, flottantes et antibactériennes, elles sont également très confortables, tout ce dont rêve le grand public. Ainsi, dès la première année de production, l’entreprise crocs a écoulé 76 000 sandales.

À l’origine, les crocs sont des chaussures adaptées à la navigation, qui ne glissent pas et ne marquent pas le pont du bateau. Conquise par ces sabots, l’entreprise américaine du même nom rachète l’usine québécoise Créations Foam qui les fabrique depuis 2001 avec le brevet qui va avec.

Des sandales thermoformables

 

Ces sandales se caractérisent également par leur côté « thermoformable », c’est-à-dire qu’elles sont capables de prendre la forme des pieds grâce à la chaleur qu’elles dégagent. Pour éviter qu’elles ne s’imprègnent des odeurs du pied, les concepteurs traitent la matière plastique qui la constitue avec un produit antibactérien.

La mode des crocs jusque chez les stars

La popularité de ces chaussures est surprenante, car même les grandes stars d’Hollywood en portent, en ne citant qu’Al Pacino, Jack Nicholson ou encore Teri Hatcher. Les fondateurs de l’entreprise Crocs en profitent pour passer à la vitesse supérieure l’année 2006 en faisant leur entrée en bourse sur le marché Nasdaq. Trois ans après, les ventes ont chuté. Un bon plantage stratégique pour la société.

Porter des crocs au quotidien est mauvais pour la santé des pieds

À l’occasion de la journée mondiale de la santé du pied l’an dernier, les pédologues se sont penchés sur la question. Aux États-Unis, les experts en la matière lancent une alerte contre le port quotidien des Crocs. Bien sûr, il ne s’agit pas de les jeter pour de bon, mais de limiter leur port. Selon les spécialistes du pied, ces chaussures ne fournissent pas une stabilité suffisante au talon, ce qui entraine un risque de douleurs articulaires et de déformations au niveau des pieds.

Les inconvénients de ces sandales en plastique

Confortables et légères, ces sandales sont attitrées pour un usage à la plage ou au bord de la piscine. Le milieu hospitalier l’a pourtant adopté, surtout auprès des infirmières. Or, deux podologues américains rappellent que ces chaussures martyrisent nos pieds si elles sont portées quotidiennement. « Elles ne soutiennent pas assez le talon. Quand celui-ci est instable, les orteils ont tendance à se recroqueviller pour retenir la chaussure, ce qui peut provoquer des tendinites », avait expliqué le Dr Megan Leahy, podologue basée à Chicago.

À ces problèmes d’articulation s’ajoutent des risques de « déformation d’orteils, de problème d’ongles, des cors ou des callosités, la même chose peut se produire avec le port excessif de tongs ».

Dans l’occident, plusieurs pays comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Autriche ou encore la Suède ont interdit depuis 2011 le port de ces chaussures des hôpitaux, notamment pour des raisons de sécurité, car les crocs ne seraient pas assez solides pour protéger le pied.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article est présent dans la catégorie : Mode. Ajoutez le à vos favoris avec ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *