Tel-Aviv : la ville blanche qui en fait voir de toutes les couleurs

Tel Aviv-Jaffa est une ville israélienne connue pour ses plages animées, ses festivals déjantés, mais également pour ses œuvres d’art qui recouvrent les murs et les rues. Devenu une véritable capitale culturelle, cette ville méditerranéenne surnommée la « ville sans interruption » ou encore « la Bulle », ne cesse d’accueillir de nouveaux touristes curieux et amateurs d’art. Ainsi, toute une génération d’artistes sublime Israël sous l’angle de l’art, de l’art nouveau et de l’art contemporain.

Tel-Aviv : une véritable capitale artistique

crédit photo Nellu Cohn

crédit photo Nellu Cohn

Cette ville israélienne connait une notoriété croissante depuis quelques années. En effet, l’art devenu un élément intrinsèque qui sublime Tel-Aviv dans le monde entier. La preuve, on peut y trouver la rue Gordon et ses galeries d’art, le quartier de Neve Tsedek, maison des artistes, l’architecture Bauhaus et bien d’autres nouvelles adresses et disciplines artistiques qui embellissent la ville. Parmi les lieux qui font la renommée de cette ville, on peut citer la maison d’Ilana Goor. Cette milliardaire israélo-américaine est une artiste collectionneuse qui a ouvert son demeure aux visiteurs. Il y a aussi le musée du design, célèbre pour son design israélien dont la fameuse chaise-chou. On y trouve également le musée d’art de Tel-Aviv avec sa collection de 20 000 pièces. Au sud de la ville, le quartier Arty abrite la majorité des œuvres de street art.

Une nouvelle destination artistique

HERAKUT-telaviv-tel-aviv-street-art-graffiti-israel-mural

A Tel-Aviv, les murs de la ville sont décorés par des œuvres. En effet, le street art est considéré comme un art à part entière, et il est fortement apprécié par les habitants et les touristes. Les murs de la ville sont transformés en une véritable toile géante où les artistes de rue expriment leurs sentiments personnels ou dénoncent la réalité du pays. Effectivement, les artistes « graffeurs » israéliens livrent tellement de messages et critiques politiques sur les murs, que les passants s’arrêtent et débattent devant ces œuvres. Concernant les touristes curieux de découvrir ces œuvres, des « graffitis tours » proposent des visites guidées à travers la ville. Ces guides font découvrir les œuvres cavées à travers Tel-Aviv et traduisent les messages qui sont inscrits en hébreux.

XVM0672b214-fa4d-11e5-a24d-c7913916fe0f-805x453

Les œuvres de rue les plus marquantes ont été sélectionnées dans différents ouvrages. Lors du Festival du cinéma israélien de Paris, le street art a également été mis en avant. Ces formes de reconnaissance montrent une attention particulière, mais aussi une revendication d’un street art à l’israélienne.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article est présent dans la catégorie : Actualités. Ajoutez le à vos favoris avec ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *