Comment bien éclairer une œuvre d’art ?

Ne pas éclairer une œuvre d’art c’est comme faire jouer un orchestre mais en sourdine. On ne pourrait jamais connaître à quel point il peut être beau. Éclairer un œuvre d’art est le meilleur moyen de faire ressortir la valeur d’un tableau et sans pour au temps l’abîmer. Néanmoins, ce n’est pas toujours facile de réussir un bon éclairage. Il faut trouver le bon angle et choisir les éclairages qui conviennent le plus, soit la lumière la plus juste.

Faut-il opter pour une lumière artificielle ou une lumière naturelle ?

eclairer art

La lumière naturelle peut présenter un risque potentiel qui peut venir endommager une peinture. En effet, la chaleur et le rayonnement ultra-violet est capable de détériorer une œuvre. Ces facteurs risquent à long terme de modifier les couleurs d’un tableau.

Il est donc plus préventif de de pas exposer d’œuvres d’art directement à la lumière du soleil. Mais Ce n’est pas pour autant une raison d’enfermer ses tableaux dans une chambre noire. Réussir l’éclairage d’une œuvre d’art n’est pas un point à prendre à la légère, la lumière est aussi importante que le cadre qui entoure l’œuvre.

La lumière artificielle est la plus convenable pour éclairer un tableau. Pour cela, il faut repérer les ampoules les mieux adaptées. Les ampoules LED sont reconnues pour être économiques et précises dans leur éclairage, elles font le bonheur des artistes.

peinture éclairage

Contrairement aux anciennes ampoules, les ampoules LED dégagent moins de chaleur et de rayonnement, ce qui est mieux adaptés pour les pigments d’une peinture. Les rubans LED permettent d’orienter et de concentrer la lumière sur des points spécifiques de l’œuvre que l’on souhaite mettre en valeur. Les lumières idéales sont plutôt douces et ne dégagent aucun rayon UV.

Quel est l’emplacement idéal pour un éclairage d’une œuvre d’art ?

Le meilleur emplacement pour mieux faire ressortir un éclairage dépend tout d’abord de la pièce. Il n’est pas très recommandé de placer une œuvre d’art sur un mur qui se situe face à une fenêtre. Le mur qui se trouve à l’opposé d’une fenêtre peut parfaitement convenir. Tout simplement parce que les rayons du soleil ne vont pas directement atteindre ce mur.

éclairage joconde

L’œuvre peut également être mise en valeur au-dessus d’un canapé. Le tableau peut ainsi facilement attirer le regard et sera certainement bien éclairé. On ne doit pas négliger les éléments d’éclairage déjà présents, comme le plafonnier, les lampes à pied ou les spots.

Les rayons qu’ils dégagent peuvent être mal dirigés et conduire à des effets non désirables. Le soleil peut projeter des rayons qui ne feront pas bien ressortir les couleurs intrinsèques d’un tableau. C’est d’ailleurs une leçon que l’on apprend aux enfants à l’école.

Une fois l’emplacement fixé, et les types d’éclairage choisis, il faut bien définir la source de l’éclairage. En effet, en fonction de la configuration de la pièce, du nombre et de la taille des œuvres on peut choisir entre un éclairage général (qui apportera de la lumière à toute une zone, par exemple pour éclairer plusieurs œuvres) ou un éclairage individuel (placer près de l’œuvre une lampe à pied par exemple).

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *