Quel éclairage privilégié pour la chambre à coucher ?

La chambre à coucher étant un lieu intime, se doit d’être confortable. Dans cet espace de vie, l’éclairage est primordial. En fait, il détermine l’atmosphère que l’on souhaite donner à la pièce, et le flux énergétique associé.

La plupart du temps, on a tendance à privilégier les lumières douces et paisibles dans l’espace nuit. Le but étant de créer un véritable espace de détente quand vient le soir.

Pour réussir l’éclairage de votre chambre, découvrez nos conseils.

Des sources de lumière variées

Des sources de lumière variées

A priori, la chambre doit offrir une ambiance douce et feutrée, quelle que soit la situation de la pièce dans la maison. Cet endroit de repos doit contribuer au bien-être de l’individu qui l’occupe.

En principe, la chambre de coucher nécessite plusieurs types d’éclairage. Elle ne doit être, ni sous-éclairée, ni sur-éclairée. Il faut trouver le juste équilibre.

Pour ce faire, il est important de varier les sources de lumière.

Un éclairage de base

lustre de chambre

Tout d’abord, optez pour un éclairage général qui servira de base pour faire le lit, s’habiller ou ranger la chambre.

À cet effet, un plafonnier puissant ou un lustre de chambre fera l’affaire. C’est d’ailleurs le luminaire par excellence pour une diffusion agréable dans toute la pièce.

Avec un plafonnier, vous pouvez l’adapter à l’ambiance recherchée ou le style de la pièce. Il possède plusieurs déclinaisons, tant au niveau du matériau de confection que du style.

Par exemple, un plafonnier en métal et géométrique sera parfait dans une chambre au style scandinave.

Des luminaires dotés d’un variateur de lumière

luminaires dotés d’un variateur de lumière

Afin de jouir d’un éclairage général discret, pensez à intégrer un variateur de lumière au niveau de l’interrupteur.

Ainsi, vous pouvez ajuster l’intensité de votre plafonnier en fonction de vos besoins en journée comme en soirée. Il est à noter qu’un abat-jour droit peut également faire office d’éclairage complet, notamment avec une intensité de lumière réglable.

Cette solution complète intègre tous les types d’éclairage dont vous auriez besoin au sein de la chambre à coucher.

Un éclairage complémentaire plus discret

table de chevet

En complément de l’éclairage de base, un second type d’éclairage confort s’impose. Celui-ci se prête à vos lectures nocturnes sans avoir à déranger votre voisin. Il se pose généralement sur la table de chevet.

Cela peut être une lisseuse, une lampe de chevet ou encore une lampe murale articulée facilement orientable. Ce sont notamment des éclairages décoratifs qui projettent une lumière indirecte.

Adapter l’éclairage à l’agencement de la pièce

adapter l’éclairage à l’agencement de la pièce

Il est important d’adapter l’éclairage à l’agencement de la pièce. Si vous disposez d’une chambre divisée en plusieurs zones, il implique d’offrir un éclairage dédié pour chaque zone, indépendamment du reste de la pièce.

Une lampe de bureau sur le bureau, s’il y en a, une ampoule avec une couleur proche de la couleur du jour sur le coin maquillage, des spots dans le placard.

Pour conclure, une chambre bien éclairée ne s’improvise pas, chaque détail compte énormément pour un rendu lumineux et harmonieux.

D’autant plus que la chambre est une pièce multifonction où l’on s’adonne à plusieurs activités : lire, dormir, se préparer, s’habiller, travailler et se reposer.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.