Quel chauffage choisir pour faire des économies ?

chauffage-economie

Saviez-vous que le chauffage représente environ 60 % des dépenses mensuelles d’un ménage en termes d’énergie ? 

Bien entendu, avec la flambée des prix de l’énergie actuelle, le porte-monnaie n’a qu’à bien se tenir pour régler les factures chaque fin de mois. En effet, la hausse de l’électricité ou du gaz n’a absolument pas arrangé les choses. Cela dit, il y a fort heureusement des solutions concrètes pour réduire les coûts et obtenir une installation plus économique. Dans cet article, nous allons justement étudier les différentes offres disponibles sur le marché en matière de chauffage pour faire des économies. 

Alors, si vous êtes prêts, analysons toutes ces options immédiatement. 

Quel type de chauffage choisir pour économiser de l’argent ?

Le choix du chauffage est extrêmement important parce que c’est ce qui permettra aux occupants d’un foyer de s’y sentir confortables durant l’hiver. 

À cet effet, cinq types de chauffage se distinguent, à savoir : 

  • La chaudière à bois ; 
  • La poêle à bois ;
  • La pompe à chaleur ;
  • La chaudière gaz à condensation ;
  • Les radiateurs à inertie.

Chacune de ces solutions a un coût spécifique et en prenant contact avec un chauffagiste, ce dernier pourra étudier votre installation actuelle afin de mieux vous conseiller. Néanmoins, il est quand même intéressant de connaître certains des atouts de ces divers modes de chauffage au préalable. Ce qui vous permettra de préparer vos questions au moment de rencontrer le professionnel. 

1. La chaudière à bois ou la poêle à bois : Très respectueuse de l’environnement

chauffage-economie-chaudiere-bois

Cette option se place en tête de liste parce qu’elle est considérée comme étant écologique et le coût moyen à l’année est de 800 euros approximativement. 

Bien que le budget à prévoir au moment de l’installation du matériel soit assez conséquent, la chaudière à bois est toutefois très rentable sur le long terme. Celle-ci fonctionne à l’aide de bûches ou de granulés. Autrement dit, c’est le combustible le moins cher que vous trouverez sur le marché. Dans ce cas précis, si votre habitation est grande, il vous sera possible de chauffer toutes les pièces (la chambre des enfants, la vôtre, le salon, la cuisine, etc.) sans aucune difficulté et si vous souhaitez aussi un chauffage qui comprend l’eau chaude sanitaire, orientez-vous vers la chaudière à condensation à pellets. 

Le coût de la poêle à bois à l’année est à peu 900 euros. 

2. La pompe à chaleur : Un système complet et efficace

La pompe à chaleur est intéressante parce qu’il s’agit d’un dispositif qui utilise la chaleur de l’extérieur pour chauffer un logement. 

En fonction du modèle choisi, il est aussi possible d’opter pour une pompe à chaleur réversible. Ce qui signifie donc qu’en été, elle vous servira à rafraîchir votre habitation. À l’instar de la chaudière à bois, le prix de départ est assez élevé, mais sur le long terme, vous ferez des économies. Le coût à l’année est de 900 euros environ. Par ailleurs, il faut savoir qu’avec une pompe à chaleur, il est assez simple de faire la liaison avec le système de ventilation de votre habitation pour renouveler l’air, sans pour autant compromettre le niveau de chaleur diffusée.

3. La chaudière à gaz à condensation : Pour faire de petites économies 

La chaudière à gaz est généralement présente dans les appartements et elle offre un bon confort puisque la diffusion de la chaleur se fait de manière homogène. 

Ce système est assez complet dans l’ensemble et certains modèles disposent de technologies innovantes qui fonctionnent à basse température ou avec la condensation (c’est l’option la plus rentable). Son rapport qualité/prix n’est pas mal lorsque vous ne pouvez pas vous tourner vers les autres solutions. 

Le coût à l’année est de 1 100 euros. 

4. Les radiateurs à inertie : L’option de dernier recours

chauffage-economie-radiateur

Vous n’êtes pas sans savoir que le chauffage électrique est le plus cher du marché. 

Le coût de l’installation n’est pas très onéreux, mais sur le long terme, ce n’est pas l’idéal en termes d’investissement, surtout si vous vivez dans une grande maison (ou un grand appartement) ou que celle-ci n’est pas bien isolée. La facture mensuelle risque de grimper rapidement. Néanmoins, les radiateurs à inertie sont une bonne solution pour un appartement. 

Le budget à prévoir à l’année est de 1 600 euros. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.