7 types d’équipement de protection individuelle (EPI)

Assurer la sécurité de ses employés par un ensemble d’équipements de protection individuelle (EPI) adaptés est une nécessité pour empêcher les accidents de travail de se produire.

Fournir un environnement sain et sécurisé aux travailleurs est une nécessité pour les employeurs. Ces derniers sont d’ailleurs les plus à même à connaître les risques de sécurité liés à leur domaine d’activité.

Plusieurs types d’EPI peuvent ainsi être utilisés pour protéger la santé des salariés au travail, mais aussi la vôtre, si vous réalisez vos propres travaux, comme un chantier d’auto-construction par exemple. En voici les 7 principaux types.

Présentation des différentes catégories d’EPI

Les EPI sont des équipements de protection individuelle que chacun se doit d’utiliser de façon conforme dès lors que ceux-ci sont fournis par l’entreprise.

Les EPI permettent d’assurer la protection de différentes parties du corps afin que son utilisateur soit protégé contre les différents dangers qui entourent sa profession. Des dangers qui varient bien sûr d’un secteur d’activité à l’autre.

Pour rappel, les équipements de protection individuelle​ ont une durée de vie bien précise pendant laquelle ils doivent être correctement utilisés et entretenus. Un EPI abîmé ou périmé pourrait perdre sa fonction et représenter un vrai danger pour son utilisateur.

Les 7 principaux types d’EPI sont les suivants :

EPI pour la tête

Le principal équipement de protection individuel qui permet de protéger le crâne est le casque de protection. Le port d’un EPI comme celui-ci permet de prévenir les blessures à la tête.

Il existe différents types de casques capables de protéger contre différents types de danger. Plus les risques sont importants, plus le casque devra être robuste et capable de résister à des chocs violents.

Par ailleurs, les casques peuvent être dotés de différentes finitions afin d’être plus agréables à porter par les utilisateurs (comme un bandeau anti-transpiration, par exemple).

EPI pour les oreilles

Assurer la protection des oreilles est une nécessité dans certains secteurs d’activité où le bruit est particulièrement important ou continu.

Pour ce faire, il existe plusieurs formats de protections tels que les serre-têtes antibruit et les bouchons d’oreille.

Les serre-têtes sont très pratiques et faciles à mettre et à enlever. En revanche, les bouchons d’oreille, et notamment, les bouchons moulés sont capables d’annuler des bruits très puissants permettant ainsi aux travailleurs d’exercer sans encombre.

EPI pour les yeux

Les yeux sont un organe très sensible qu’il est primordial de protéger lorsque le travail exercé représente un potentiel risque pour cette partie du corps.

Grâce à une simple paire de lunette de sécurité, il est possible de préserver la santé des yeux et réduire au maximum le risque d’accidents de travail oculaires.

Les lunettes de protection, ainsi que les masques de soudeur peuvent protéger d’éventuelles projections, des poussières ambiantes, mais aussi, contre certaines lumières intenses et rayons infrarouges.

EPI pour les voies respiratoires

Protéger son visage et notamment son nez et sa bouche lorsque l’on travaille dans un environnement poussiéreux ou enfumé, par exemple, est essentiel.

Certains métiers peuvent, en effet, être exercés au contact de substances volatiles nocives et autres particules fines qui ne doivent pas être respirées pendant une longue période.

Porter un masque anti-poussière devient alors une nécessité. En fonction du niveau de protection requis, de nombreux types de masques peuvent être utilisés.

EPI pour les mains

Les équipements de protection individuelle pour les mains sont les gants de protection. De nombreux métiers requièrent de porter des gants afin d’empêcher qu’un accident de travail ne blesse gravement les membres de vos opérateurs.

En fonction des besoins de chacun, il existe différents gants de sécurité adaptés et qui offrent différents types de protection, à savoir :

  • Une protection contre les coupures, piqûres et perforations
  • Une protection anti-vibration
  • Une protection contre le chaud ou le froid
  • Une protection contre les risques bactériologiques ou contre les substances chimiques
  • Etc.

EPI pour les pieds

Les pieds aussi nécessitent un certain degré de protection en fonction des métiers. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il existe différents types de chaussures et bottines de sécurité pour assurer différents types de protection.

En fonction des modèles, les chaussures de sécurité peuvent protéger contre les chocs, contre le glissement, la perforation, etc.

Plusieurs types de finitions permettent également d’apporter plus de confort aux chaussures, comme, par exemple, les semelles amovibles ou les chaussettes spéciales.

Étant donné qu’une majeure partie des accidents de travail sont dus à des faux-pas, des glissements ou à des chocs violents au niveau des pieds, il est important de se rappeler que le port de chaussures de sécurité est primordial quand le métier le requiert.

EPI pour le corps

Le reste du corps doit également être protégé dans de nombreux métiers. Par ailleurs, le port de vêtements de sécurité permet d’être mieux vu, et ainsi, de préserver les travailleurs de certains accidents.

Les vêtements de travail doivent toujours être robustes afin de bien protéger celui ou celle qui les porte. Parmi les options possibles, il existe notamment des gilets, des pantalons de sécurité voire des combinaisons complètes.

En conclusion :

Le port d’équipements de sécurité permet d’agir en prévention des risques d’accident du travail. Encore aujourd’hui, de trop nombreux accidents se produisent, et ce, dans de nombreux secteurs d’activité.

En plus de porter des EPI adaptés à chaque fonction, il est important d’appliquer un certain nombre de gestes complémentaires sécuritaires. Les opérateurs doivent, par exemple, être conscients des risques qu’ils encourent. Pour cela, il est possible d’utiliser des pictogrammes, des schémas, ou des affiches d’avertissement visibles et compréhensibles par tous.

Par ailleurs, se munir d’une trousse de secours complète est également très important. Cela pourra permettre d’agir rapidement en cas de blessure, et ainsi de limiter les possibles dégâts.

Dans tous les cas, le seul mot d’ordre qui doit primer reste la sécurité. Tant qu’il y a des risques, il n’est pas question de lésiner sur les dispositifs à adopter pour les limiter au maximum.

Enfin, il est conseillé de prendre le temps de former et d’informer ses équipiers quant aux risques de leur fonction, mais également, de leur montrer comment utiliser au mieux leurs équipements de sécurité pour se protéger de façon optimale.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article est présent dans la catégorie : Architecture. Ajoutez le à vos favoris avec ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.