Récupérateur eau de pluie, un indispensable en 2022

Récupérateur d'eau de pluie

En 2022, plus que jamais, l’eau est devenue une denrée rare et précieuse. En réalité, plus les années passent, plus l’eau est un élément qui devient de plus en plus prisé. Le réchauffement climatique fait son œuvre et les choses ne sont pas prêtes de changer. Nous allons vers des temps de plus en plus difficiles du point du vue du climat. Le thermomètre ne fera que monter, monter et encore monter à chaque été.

Dans ces conditions, les propriétaires qui possèderont un potager, un jardin ou des fleurs qu’ils devront arroser durant les mois les plus chauds de l’année seront ainsi mis de plus en plus en difficulté car il faudra, d’une part, arroser davantage à cause du climat de plus en plus sec, et, d’autres parts, l’eau du robinet sera de plus en plus cher pour eux.

Le récupérateur eau de pluie, pour quoi faire ?

A partir de ce simple constat d’évidence, il semble logique de vouloir tout mettre en œuvre pour faire en sorte de posséder des réserves d’eau gratuite à sa disposition pour être en mesure, à moindre frais, d’entretenir notre jardin, laver notre voiture ou encore remplir notre piscine puisque cette dernière aura vu son eau s’évaporer à cause des chaleurs intenses.

Ainsi, il y a mille et une raisons d’installer un ou, mieux encore, plusieurs récupérateurs d’eau de pluie chez soi. L’eau qui tombe du ciel est gratuite. Pourquoi alors ne pas la récupérer pour réaliser des économies substantielles et faire un geste pour la planète ?

Car, effectivement, récupérer l’eau de pluie peut vous faire faire des économies, mais ce n’est pas là la seule fonctionnalité d’un tel accessoire de jardin. En effet, grâce au récupérateur d’eau de pluie, vous allez également faire un geste pour notre belle planète.

Toute l’eau de pluie que vous récupérerez et que vous utiliserez en lieu et place de l’eau du robinet pour arroser votre jardin sera ainsi autant d’eau qui n’aura pas été puisée en amont dans les eaux des nappes phréatiques, qui aura été traitée et acheminée par le réseau d’eau collectif.

Récupérateur d'eau de pluie
Qui a dit que le récupérateur eau de pluie ne pouvait pas être aussi un élément décoratif ?

De l’eau gratuite que l’on ne récupère pas.. quel gâchis !

Vous avez là, à voter disposition, des mètres cubes d’eau qui tombent du ciel et vous ne faites rien pour les récupérer ? Quel gâchis. La France est d’ailleurs un très mauvais élève en matière de récupération de l’eau de pluie. Pourtant, les choses sont faciles à mettre en place. L’eau de pluie ruisselle sur les toits de maison. Elle s’écoule dans les gouttières et descentes de chenaux puis elles viennent se stocker dans un récupérateur d’eau de pluie ou dans n’importe quelle cuve d’eau.

Lorsque la cuve est pleine, un système est mis en place qui permet alors de faire dévier l’eau de pluie en supplément vers le sol. Vous aurez alors déjà au moins récupéré une certaine quantité d’eau de pluie et cela vous permettra peut-être d’arroser votre jardin et d’entretenir votre pelouse ainsi que vos plantes durant quelques jours.. jusqu’à la prochaine pluie !

Cuve et récupérateur eau de pluie, quelles différences ?

La quantité d’eau qu’il vous sera possible de stocker dépendra, bien évidemment, du volume de votre récupérateur d’eau. Ce volume, pour un récupérateur d’eau classique, sera généralement situé entre 200 litres et 500 litres. Si vous optez pour une cuve de plus grand format, celle que les agriculteurs possèdent en quantité monstrueuse sur leurs terrains agricoles, vous aurez la possibilité de stocker 1 m3 d’eau, soit 1 000 litres d’eau par cuve.

Toutefois, si ces cuves ont une contenance bien plus importante que n’importe quel récupérateur d’eau que l’on peut trouver dans un magasin de bricolage ou de jardinage, il faut bien admettre que celles-ci ne sont pas très esthétiques et, à moins d’être ingénieux et d’avoir recours à un subterfuge pour cacher ces dernières, la déco extérieure de votre jardin risque d’en prendre un sacré coup si vous installer une telle cuve !

Car, évidemment, toute cuve et récupérateur d’eau devra être situé proche de la descente de chenaux, c’est à dire contre la façade de votre maison. Il ne fait aucun doute que, niveau déco, vous n’allez pas pouvoir admettre d’entreposer une si grosse cuve devant votre entrée de maison ou sur votre terrasse.

Une autre possibilité existe pourtant. Celle-ci consisterait, dans l’objectif d’augmenter le volume total d’eau, en la mise en place de non pas un seul mais en plusieurs récupérateurs d’eau de 300 litres tout autour de votre maison. Votre maison possède, à minima, 2 pans de toit, donc vous possédez au moins deux descentes de gouttières, ce qui vous laisse déjà la possibilité d’y placer deux récupérateurs d’eau.

Dans les faits, les maisons possèdent souvent 4 pans de toit, voire davantage. L’occasion alors d’installer contre les façades jusqu’à 4 récupérateurs d’eau de pluie et plus. Notez qu’il sera possible également d’utiliser de simples cuves récupérateurs d’eau en tant que cuve de stockage.

Ainsi, lorsque votre récupérateur d’eau principal sera plein, vous pourrez transvaser le surplus d’eau vers une nouvelle cuve, et ce, via une pompe à eau. Ainsi, vous n’êtes plus limité dans le stockage et la gestion de votre eau de pluie.

Récupérateur d'eau de pluie
Un récupérateur d’eau bien choisi en fonction de la configuration des lieux sait se faire discret

Quid de la cuve enterrée ?

Et si vous enterreriez votre cuve de récupérateur d’eau ? Cela est possible mais, bien évidemment, cela requiert d’effectuer de gros travaux de terrassement. Il peut être très intéressant d’enterrer une cuve d’eau de 3 000 litres, par exemple, en plaçant cette dernière à côté de son jardin ou de son potager. Une fois les travaux d’installation finalisés, vous disposerez alors d’une incroyable réserve d’eau gratuite.

Autre avantage d’avoir recours à ce type de cuve récupérateur d’eau enterrée, celle-ci sera à l’abri du gel. On ne peut en dire autant d’un récupérateur d’eau de type aérien qui, en période de gel, devra se voir vidé de son eau, sans quoi la cuve en pvc polyuréthane prendrait le risque de se fissurer sous l’impulsion et sous l’action du gel.

Quelle marque choisir pour un récupérateur d’eau ?

Pour un récupérateur d’eau grand public de bonne qualité, la marque Garantia sera recommandée. Garantia s’est spécialisé depuis des années dans le secteur de la fabrication d’un tel produit. Garantia est vendu avec un kit et un collecteur qui seront adaptés à tout type de descente de chenaux de forme ronde ou carrée.

Le collecteur d’un récupérateur eau de pluie, c’est le système qui permet de dévier le ruissellement de l’eau depuis la descente de chenaux vers votre tonneau, votre cuve ou votre récupérateur d’eau.

Bien sûr, Garantia n’est pas la seule marque de récupérateur d’eau qui vende dans le commerce un tel produit de qualité, d’autres marques telles que Eda, Bellijardin ou encore Belli sont présente sur le marché. Garantia est, toutefois, bien renommée dans le milieu. De plus, Garantia propose de nombreux modèles de récupérateurs d’eau de pluie.

Vous trouverez ainsi, à coups sûrs, parmi ces différents modèles, l’offre de produit qui saura s’intégrer parfaitement à la configuration de vos lieux, que ce soit d’un point de vue de la forme (celle-ci peut-être slim ou, à l’inverse, imposante) de ce dit produit ou encore de la couleur de ce réservoir d’eau en plastique..

Vous recherchez un réservoir qui ait un aspect moderne ? Optez donc pour un réservoir de couleur gris anthracite. Pour un réservoir mural à intégrer sur une façade de couleur sable, vous choisirez plutôt un produit de couleur beige qui saura mieux se fondre dans le décor.

Tous ces produits sont disponibles soit en magasin, soit sur le web. Prenez le temps de regarder de près l’offre de produits disponibles sur le web car cette offre est tout à fait intéressante. Analysez l’évaluation laissée pour chacun des produits par les utilisateurs et faites-vous votre propre idée de la qualité du réservoir d’eau Eda, Belli ou Garantia.

Récupérateur d'eau de pluie
Pratique, le récupérateur d’eau de pluie est aussi un élément écologique à part entière

Les avantages de récupérer l’eau

Saviez-vous que pour arroser un jardin comme il se doit, il nous faut disposer d’environ 20 litres d’eau par mètres carrés. Faits donc le calcul. Pour un potager de taille moyenne de 50 mètres carrés, vous aurez donc un besoin en eau de 100 litres par jour. En période de sécheresse, ce chiffre grimpera certainement davantage.

Vous pourriez ainsi économiser, dans le cas mentionné ici, 3 000 litres d’eau qui proviendrait du robinet, ce qui représente une somme d’environ 15 euros par mois, ce qui est loin d’être négligeable. Et nous ne parlons ici que de l’eau utilisée pour arroser votre potager ou vote jardin.

Nous avons un besoin en eau pour bien d’autres activités, telles que, par exemple, le lavage hebdomadaire de notre voiture. L’eau de pluie est non calcaire. A ce titre, c’est un net avantage d’utiliser l’eau de pluie pour laver notre voiture plutôt que l’eau du robinet qui, en plus d’être chère, et, très souvent une eau dure néfaste pour les carrosseries de nos véhicules.

Vos fleurs en pot apprécieront également davantage l’eau de pluie que l’eau de votre robinet qui sera beaucoup moins naturelle, moins douce et beaucoup plus chargée en métaux lourds.

Un besoin en eau peut être nécessaire pour laver notre mobilier de jardin, notre terrasse (à l’aide d’une pompe à eau dans ce cas). Il peut aussi être utile pour remplir un bassin d’eau ou une piscine. En été, l’eau a tendance a très vite s’évaporer..

Dans certains cas, l’eau de pluie peut également être utilisée dans un usage quotidien tel que pour les chasses d’eau des toilettes, voire, dans certains cas, pour la douche de jardin..

Un investissement vite rentabilisé.. des économies substantielles !

Dans tous les cas, il est courant de dire que posséder un ou plusieurs récupérateurs d’eau de pluie peut vous faire économiser jusqu’à 50% de votre facture d’eau.

Du point de vue écologique, il faut noter que la récupération d’eau permet de limiter les ruissellements d’eau sur les sols, ce qui a pour fonction vitale de limiter les risques d’inondation.

En disposant un tel réservoir d’eau mural à la descente de chacun de vos chenaux, vous ferez en sorte de toujours disposer d’eau pour votre arrosage et de limiter votre consommation d’eau. L’arrosage de votre jardin et potager, l’arrosage de votre pelouse, de vos plantes.. toutes ces activités d’arrosage sont très demandant en termes de consommation d’eau.

Alors, combien de litres d’eau allez-vous être en mesure de récupérer lorsqu’une pluie s’abattra sur votre toit. On a coutume de dire que chaque mètre carré de toit peut récupérer 600 litres d’eau par année, dépendant de la région dans laquelle vous vous trouvez, bien sûr.

Ainsi, un toit possédant une surface moyenne de 200 mètres carrés, ce n’est pas moins de 120m3 d’eau que vous pourrez récupérer par an, soit l’équivalent, en se basant sur un prix de 4€ le mètre cube d’eau, d’une somme de 480€.

Bien entendu, cette valeur est théorique et elle suppose que vous soyez en mesure de récupérer toute cette eau. Pour ce faire, il est certain que vous devrez posséder plusieurs récupérateurs d’eau ou de cuves de stockage ainsi que, possiblement, de pompes à eau.

A ce titre, sachez que l’achat de plusieurs récupérateurs d’eau aura un prix et, plus vous souhaiterez acheter un récupérateur esthétique qui s’intègre au mieux dans le paysage, plus vous devrez mettre le prix. Le prix de ces derniers pourra ainsi varier entre 80 et 350 euros, dépendant de la contenance et du design de chacun d’entre eux.

Il vous faudra donc plusieurs années avant de rentabiliser votre achat. En 5 à 10 ans, votre investissement devrait être largement remboursé et c’est alors que vous pourrez réellement disposer d’eau gratuite. C’est aussi un geste pour la planète que vous effectuerez dès maintenant, quoi qu’on en dise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.